Josepph, Ignace GUILLOTIN



Avant la révolution 
  Fils d'un avocat girondin, il souhaitait devenir Jésuite puis, abandonnant la soutane pour la médecine, il devint docteur régent à la faculté de Paris. C'est un philanthrope dévoué à l'humanité souffrante, il travailla donc à rendre les exécutions de criminels moins barbares. 
 
Pendant et après la révolution 
  Emprisonné sous la Terreur, le docteur Guillotin est relâché après Thermidor et se retire de la vie politique. Professeur d'Anatomie, il poursuit ses recherches en médecine et s'attache à propager la pratique de la vaccination.